Date de publication: 15/09/2020

Lettre du Supérieur Général de la Congrégation de la Mission et des Filles de la Charité pour la fête de saint Vincent – 2020

Entités assimilées

Comme d’habitude à cette époque, le Supérieur Général de la Congrégation de la Mission, des Filles de la Charité et Directeur Général des Associations Vincentiennes envoie une réflexion à l’ensemble de la Famille Vincentienne à l’occasion de la fête de Saint Vincent de Paul le 27 septembre:

Chers frères et sœurs, 

La grâce et la paix de Jésus soient toujours avec nous ! 

L’année 2020 venait à peine de commencer que déjà, elle nous apportait tant de défis inattendus, d’incertitude, de souffrance et de mort avec pour dénominateur commun : la COVID-19. 

Alors que le virus se propageait d’un pays à l’autre pour atteindre le monde entier, les différentes branches de la Famille vincentienne ont commencé à travailler pour atténuer les nombreuses conséquences néfastes que ce virus infligeait à l’humanité. Au niveau international, la Famille vincentienne

1) a envoyé un message d’encouragement avec la promesse d’une prière constante à tous les membres de chaque Congrégation et Association, ainsi qu’à ceux qui n’appartiennent pas officiellement à une branche spécifique de la Famille, mais sont inspirés par la spiritualité et le charisme de saint Vincent de Paul et les vivent au quotidien. En ces temps difficiles, nous demandons au Seigneur de bénir toujours les nombreux et merveilleux services et œuvres de miséricorde de chaque branche en faveur des pauvres. Ces œuvres sont façonnées par le même esprit et le même charisme et sont vraiment des signes que le « Royaume de Dieu est proche » et qu’il est pour les pauvres, un message plus important que jamais ! 

2) a invité les membres de la Famille vincentienne à prier par l’intercession de saint Jean-Gabriel Perboyre, CM, le premier saint canonisé de la Chine, pour demander la guérison des malades de la COVID-19 et la force pour les agents médicaux, sociaux et religieux, les autorités publiques et tous ceux qui, de toutes les façons possibles, s’évertuent à soulager les souffrances causées par la pandémie. C’était une réponse à de nombreuses suggestions parce que saint Jean-Gabriel a été martyrisé par suffocation sur une croix en 1840 à Wuhan, Chine, la ville où le virus de la COVID-19 est apparu en premier. 

Récemment, une prière pour demander l’intercession de saint Jean-Gabriel Perboyre a été composée par le Père Andrzej Jarosiewicz, curé de la Basilique de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie à Bolesławiec, en Pologne. Après la découverte des reliques de saint Jean-Gabriel Perboyre il y a quelques mois, le reliquaire a été placé sur le maître-autel où les reliques peuvent être vues et vénérées quotidiennement. Avec ce curé, je voudrais encourager la Famille vincentienne à dire cette prière et à la diffuser largement. 

Prière à Saint Jean-Gabriel Perboyre, CM 

Saint Jean-Gabriel Perboyre, prêtre et martyr, daigne exaucer la prière de l’Eglise que tu as servie toute ta vie. Nous te demandons la grâce de nous préserver de la pandémie de coronavirus qui ravage l’humanité et qui a commencé dans le lieu sanctifié par ta mission et ta mort en tant que martyr. Par amour de l’Eglise, ta famille, nous te demandons la guérison de tous les malades, la force et la patience pour le personnel soignant et tous ceux qui les aident, la lumière de l’Esprit Saint pour ceux qui gouvernent et cherchent à enrayer à la pandémie, et la paix du cœur pour ceux qui désespèrent. Obtiens pour ceux qui ont quitté ce monde à cause de la pandémie, la grâce du bonheur sans fin et le réconfort pour leurs familles. Que l’offrande de ton martyr par strangulation nous obtienne de Dieu la grâce d’être libérés de la pandémie qui sème la mort, la peur et l’incertitude dans le monde d’aujourd’hui. En communion avec toi et avec l’Eglise, que tu as aimée jusqu’au bout, à l’exemple du Sauveur, nous invoquons l’intercession de la Mère de l’Eglise dans la gloire du ciel, et nous disons : Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu. Ne méprise pas nos prières quand nous sommes dans l’épreuve mais de tous les dangers délivre-nous toujours, ô glorieuse et bienheureuse Vierge Marie ! 

3) a organisé un temps de prière intitulé : « La prière de la Famille vincentienne pour les besoins du monde »,pour ceux qui souffrent des terribles conséquences de la COVID-19, du racisme et d’autres pandémies qui portent atteinte à la dignité humaine. A l’avenir, nous prévoyons de renouveler cette expérience de prière rendue possible grâce à la technologie moderne. 

En plein COVID-19, une autre tragédie s’est produite au Liban. L’explosion de Beyrouth a provoqué beaucoup de détresse humaine et matérielle : de nombreuses personnes sont mortes ou ont été blessées, et plus de 300 000 familles se sont retrouvées sans abri. 

Encore une fois, la Famille vincentienne a répondu énergiquement pour soulager les souffrances physiques, psychologiques et matérielles. Des branches ont contacté individuellement leurs membres au Liban pour les aider à secourir les nombreuses personnes qui ont tout perdu en quelques minutes. Le Comité exécutif de la Famille vincentienne (VFEC) a également lancé une campagne avec la Commission internationale de l’Alliance Famvin avec les sans-abri (FHA) pour aider les centaines de milliers de sans-abri dans la capitale libanaise, à travers le Conseil national de la Famille vincentienne au Liban, coordonné par son président national, le Père Ziad Haddad, CM. 

Cet événement tragique et tant d’autres à travers le monde : guerres, tremblements de terre, inondations et d’autres calamités montrent clairement l’importance d’un modèle pour répondre aux besoins urgents rapidement et de la manière la plus organisée et efficace possible. Nous voulons devenir toujours davantage des instruments affectifs et effectifs entre les mains de Jésus pour témoigner de sa miséricorde, de sa compassion et de son amour partout où il veut nous envoyer. 

Pour renforcer les pratiques actuelles, le modèle de la Famille vincentienne dans le monde doit être de continuer à grandir dans la pratique concrète de l’agir et de la réponse à l’appel des pauvres, ensemble en tant que Famille, en tant que mouvement. Chaque branche, qu’elle soit grande ou petite, est une partie précieuse de la merveilleuse mosaïque qui constitue la Famille vincentienne. A cela, nous ajoutons les membres de la Famille vincentienne au sens large et ensemble, nous devenons une force sur laquelle les pauvres du monde peuvent compter

Pour la première fois, tous les représentants internationaux des 160 branches de la Famille vincentienne, les Supérieurs généraux et les Présidents internationaux, ont été invités à Rome en janvier dernier pour se rencontrer, partager, s’écouter, faire des projets et prendre des mesures concrètes pour avancer. Le thème était : « la Famille vincentienne va de l’avant », au début du cinquième siècle de notre spiritualité et notre charisme communs. 

Un des sujets était l’Alliance Famvin avec les sans-abri (FHA), dont fait partie la Campagne 13 Maisons. Au cours de l’échange sur ce sujet et d’autres, les participants ont souligné la nécessité de continuer à développer la collaboration et le soutien mutuel dans la réponse commune aux besoins des pauvres. Le Comité exécutif de la Famille vincentienne a confirmé la réflexion faite lors de cette rencontre que la FHA avec la Campagne 13 Maisonsest une initiative dans le domaine de la charité qui rassemble la Famille vincentienne et doit donc être promue sans réserve au sein de la Famille vincentienne afin d’atteindre le cœur de chaque membre, pour que chacun prenne une part active à notre initiative commune. 

Parce que les besoins des pauvres sont infinis, certains sont prioritaires selon le pays où les différentes branches répondent si bien à ces besoins. Cependant, l’Alliance Famvin avec les sans-abri est notre unique projet commun. Par conséquent, elle doit être promue, élargie et introduite dans les 156 pays où la Famille vincentienne est présente afin qu’aucune Congrégation ou Association ne reste en dehors d’elle, mais que toutes prennent une part active à l’initiative dans tous les coins du monde où nous vivons et servons. 

La FHA a actuellement trois ans et a déjà donné de merveilleux résultats. Les efforts doivent être encore développés, intensifiés et étendus pour les 1,2 milliard de sans-abri : personnes qui vivent dans la rue, réfugiés qui ont dû quitter leur maison et personnes qui vivent dans des logements insalubres. Leur nombre augmente considérablement dans le monde entier en raison de la COVID-19. 

Je voudrais revenir sur certains points de la lettre de l’année dernière pour la fête de saint Vincent de Paul qui, j’en suis convaincu, sont la clé pour nous faire avancer afin que les 160 branches prient, pensent et agissent ensemble. Cette année, nous sommes particulièrement invités en tant que Famille vincentienne, en tant que Mouvement vincentien, à nous engager davantage auprès de la FHA car le message du Pape François pour la 106 ème Journée mondiale des Migrants et des Réfugiés, qui sera célébrée providentiellement le 27 septembre 2020, parle d’un des groupes de personnes que nous aidons à travers la FHA. Par conséquent, la fête de saint Vincent de Paul de cette année devient une occasion extraordinaire de réaffirmer notre participation ou de nous engager à participer activement à la FHA ainsi qu’au projet 13 Maisons. 

La FHA favorise l’unité au sein de la Famille dans sa réponse aux immenses besoins des sans-abri. Les coordinateurs internationaux et les membres du conseil d’administration de la FHA, forts de nombreuses années d’expérience dans le domaine des sans-abri, sont à la disposition de toute la Famille vincentienne pour obtenir de l’information et du soutien. Nous devons rapidement en arriver au point où le problème des sans-abri ne sera pas abordé individuellement, que ce soit par une personne ou une branche, mais en tant que Famille aux niveaux local, national et international. Chaque branche doit apporter sa longue histoire de service auprès des sans-abri, son expérience, son professionnalisme et ses ressources pour relever ensemble ce défi. En effet, le Pape François souligne dans son message : « Il est nécessaire de collaborer pour construire… nous devons nous efforcer de garantir la coopération internationale, la solidarité globale et l’engagement local, sans laisser personne en dehors ». 

A cette fin, je voudrais inviter les 160 branches de la Famille vincentienne à devenir des collaborateurs actifs de l’initiative de l’Alliance Famvin avec les sans-abri (FHA) : 

1. Contacter, si cela n’est pas déjà fait, Mme Yasmine Cajuste ([email protected]), membre du comité de coordination de la FHA, pour recevoir des renseignements et des informations. Vous pouvez également visiter le site Web de la FHA : vfhomelessalliance.org. 

2. Partager et envoyer à Mme Cajuste la richesse des connaissances, de l’expérience et des ressources que chaque branche a acquises dans le domaine des sans-abri.

3. Introduire cet objectif dans le projet annuel d’activités de la branche spécifique qui ne participe pas encore activement à la FHA aux niveaux international, national et local.

4. Partager les informations de la FHA avec tous ses membres afin que chacun soit au courant de cette initiative et poussé à devenir un participant actif avec les autres branches dans leurs domaines de service.

5. Encourager les membres à participer activement aux Conseils nationaux de la Famille vincentienne dans les pays où ils sont constitués. Dans les pays où il n’en existe pas encore, encourager les responsables des branches à se rassembler dans le but précis de s’engager ensemble dans l’initiative dela FHA. 

La lutte contre le sans-abrisme est également une réponse à la COVID-19. Si une personne n’a pas de logement, tous les autres efforts pour mettre fin à la COVID-19 n’auront pas l’effet désiré car les mesures préventives et les traitements médicaux supposent un logement adéquat pour la personne afin qu’ils soient efficaces. 

La pandémie de COVID-19 nous a apporté en tant qu’individus et en tant que membres de la Famille vincentienne mondiale de nombreuses opportunités ainsi que des défis. Cela sera vrai également dans la période post-COVID-19. Le Pape François nous rappelle sans cesse que le monde, et nous en tant qu’individus, ne pouvons pas rester les mêmes après la COVID-19. Nous deviendrons meilleurs, ou nous reculerons et deviendrons pires. Il en va de même pour notre Famille vincentienne, pour notre Mouvement vincentien. Tant de mesures merveilleuses, qu’il s’agisse de nouvelles formes de rassemblements de prière, de distribution de nourriture en collaboration ou d’autres initiatives, ont déjà été prises pendant la période pandémique et seront prises dans la période dite post-COVID-19, rassemblant toujours plus la Famille. 

Puisse la fête de saint Vincent de Paul être l’occasion de prendre un engagement commun, de s’entraider dans le processus, afin qu’en la fête de l’année prochaine nous puissions annoncer avec une grande joie que l’objectif de la participation active des 160 branches de la Famille vincentienne dans la FHA est devenue une réalité, pour la gloire de Jésus et pour le bien des pauvres ! 

Je souhaite à tous une expérience profonde de la Providence qui nous précède alors que nous entrons dans le temps des opportunités et des défis post-COVID-19. 

Que Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, saint Vincent de Paul, tous les Saints, Bienheureux et Serviteurs de Dieu de la Famille vincentienne continuent d’intercéder pour nous et de nous inspirer sur ce chemin ! 

Votre frère en saint Vincent, 

Tomaž Mavrič, CM Supérieur général 

PDF: Lettre du Supérieur Général pour la fête de saint Vincent – 2020