MESSAGE SPÉCIAL DU PRÉSIDENT GÉNÉRAL INTERNATIONAL POUR CETTE 3ÈME JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES – 2019

Date de publication: 8 novembre 2019

MESSAGE SPÉCIAL DU PRÉSIDENT GÉNÉRAL INTERNATIONAL DE LA SOCIÉTÉ DE SAINT-VINCENT-DE-PAUL, NOTRE CONFRÈRE RENATO LIMA DE OLIVEIRA, POUR CETTE 3ÈME JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES – 2019. 

Le 17 novembre 2019 (33ème dimanche du Temps Ordinaire), l’Église nous invite à réfléchir sur la Journée mondiale des pauvres. À cet égard, le Conseil Général International de la Société de Saint-Vincent-de-Paul (SSVP), sous la conduite du 16ème Président général, notre confrère Renato Lima de Oliveira, convie tous ses membres, présents dans les Conférences vincentiennes du monde entier, à méditer sur cette vérité profonde qui fait vibrer notre charisme. 

Dans le message du Souverain Pontife de cette année, le mot ‘pauvre’ est mentionné 64 fois. Le Pape y fait une comparaison entre la situation des pauvres dans l’Ancien Testament et la réalité actuelle, tout en soulignant que peu a changé: « Les siècles passent, mais la situation des riches et des pauvres reste inchangée, comme si l’expérience de l’histoire ne nous enseignait rien. Les paroles du Psaume ne concernent donc pas le passé, mais notre présent, mis devant le jugement de Dieu. »,  a fait remarquer le Pape.

Le Pape François fait également allusion aux ‘nombreuses formes de nouveaux esclavages auxquelles sont soumis des millions d’hommes, de femmes, de jeunes et d’enfants’, qui sont le cible de l’aide vincentienne, comme des familles qui sont contraintes d’abandonner leurs terres ; des orphelins qui ont perdu leurs parents ; des jeunes en quête d’un avenir professionnel ; des victimes de violences, de la prostitution à la drogue ; tout comme les millions d’immigrés. Le Pape nous parle aussi de la situation de personnes sans abri et marginalisées qui errent dans les rues de nos villes pour trouver de quoi se nourrir. 

« Devenus eux-mêmes partie d’une décharge humaine, ils sont traités comme des ordures, sans qu’aucun sentiment de culpabilité n’affecte ceux qui sont complices de ces scandale. Souvent considérés comme des parasites de la société, on ne pardonne pas même aux pauvres leur pauvreté. Le jugement est toujours aux aguets. Ils ne peuvent pas se permettre d’être timides ou découragés, ils sont perçus comme menaçants ou incapables, simplement parce qu’ils sont pauvres. L’inégalité a généré un groupe important de pauvres, dont la situation semblait encore plus dramatique comparée à la richesse réalisée par quelques privilégiés.», a dit le Pape.

La Pape François nous rappelle que « La promotion sociale des pauvres n’est pas un engagement extérieur à la proclamation de l’Évangile, au contraire, elle montre le réalisme de la foi chrétienne et sa valeur historique. ».  Dans son message, le Souverain Pontife s’adresse aux nombreux bénévoles et fait l’éloge de leur travail dans le monde entier, mais il nous rappelle que les pauvres nous approchent parce que nous leur distribuons de la nourriture, mais ce dont ils ont vraiment besoin va au-delà du plat chaud ou du sandwich que nous proposons. Les pauvres ont besoin de nos mains pour se relever, de nos cœurs pour ressentir à nouveau la chaleur de l’affection, de notre présence pour vaincre la solitude. Ils ont simplement besoin d’amour.”, a déclaré le Pape.

Comme on peut le lire dans le Message du Pape, l’Église nous invite à réfléchir sur cette situation, et sur la nécessité de gestes concrets qui peuvent aider les pauvres à surmonter leur pauvreté, qu’elle soit matérielle, spirituelle, morale ou psychologique.

Depuis plus de 186 ans, la Société de Saint-Vincent-de-Paul lutte contre la pauvreté et invite à la réflexion, en dénonçant des situations d’exclusion, de vulnérabilité sociale et d’abandon des plus démunis, et en servant dans l’espoir, notamment face à de nouvelles formes de pauvreté. Notre sept fondateurs, hommes de foi profonde et défenseurs de la doctrine sociale de l’Église, sont des modèles de rôle, car ils ont toujours agi en s’inspirant de l’Évangile, tout en écoutant le cri des pauvres, un cri qui traverse les cieux et rejoint Dieu.

En tant qu’institution laïque au sein de l’Église, nos efforts doivent se focaliser sur la pauvreté et la sanctification de la personne. Dans notre dimension spirituelle, motivés par la prière et l’Eucharistie, nous cherchons une plus grande force pour manifester notre foi, notre amour et notre action. Nous agissons selon la volonté de Dieu qui entend le cri du pauvre, intervient, protège, rachète et sauve…

Le Conseil général international invite tous les frères et membres de la Société de Saint-Vincent-de-Paul à regarder les pauvres ‘avec les yeux de Dieu’, qui sont les yeux de la compassion, de la miséricorde et de l’amour inconditionnel. Il est donc nécessaire de renforcer l’action efficace et affective de nos Conférences Vincentiennes et les œuvres d’assistance aux plus démunis de ce monde, en consolidant le ‘réseau de la charité’ avec plus de services et d’efficacité dans la lutte contre les nouvelles formes de pauvreté. En tant que membres des Conférences Vincentiennes, nous devons êtres de véritables ambassadeurs du Seigneur auprès des plus démunis, car, comme nous le rappelle le Saint-Père, un pauvre «ne pourra jamais trouver Dieu indifférent ou silencieux face à sa prière ».

Je voudrais également annoncer qu’à partir de 2020, la SSVP sera plus étroitement engagée dans la célébration de la Journée mondiale des pauvres (plus de détails seront annoncés en temps voulu). C’est pour cela que nous demandons à toutes les Conférences Vincentiennes du monde entier d’inclure la présente requête dans vos intentions de prière pour la Sainte Messe du 17 novembre 2019 (avec adaptations, si nécessaire) : 

« Prions pour les pauvres du monde entier, notamment pour ceux qui sont aidés par les Vincentiens de notre paroisse. En cette JOURNÉE MONDIALE DES PAUVRES, qu’ils aient le courage et la foi de surmonter les difficultés, et qu’ils trouvent la force en Jésus Christ, dont l’espérance est fondée sur l’amour de Dieu, qui n’abandonne pas celui qui se confie en lui. Prions le Seigneur. »

De même, nous recommandons, lors des rencontres des Conférences Vincentiennes (17-23 novembre 2019), que le message du Pape François pour la 3ème Journée mondiale des pauvres soit lu, médité et débattu. Bonne lecture !

Renato Lima de Oliveira

16ème Président Général

Partager sur

Nos actions dans le monde

Une action de proximité, menée par des bénévoles qui œuvrent auprès des plus démunis dans leur communauté.

En savoir plus

Près de chez vous

La Société de Saint-Vincent-de-Paul compte 153 implantations à travers le monde. Localisez l’antenne la plus proche de chez vous et découvrez les actions que la SSVP mène dans votre région :

En savoir plus