La SSVP en Côte d’Ivoire « les Vincentiens sont prêts ! »

Date de publication: 5 avril 2017

Située en Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire fait partie de la zone 1 du territoire Africa 3. Elle compte actuellement 3 conférences en activité. Autrefois bien implantée dans le pays, la Société de Saint-Vincent-de-Paul sort d’une période difficile et tente de repartir du bon pied.  En février dernier, une rencontre entre des membres du CGI et les vincentiens ivoiriens a permis de faire le point sur la situation.

Historique :
La SSVP en Côte d’Ivoire est née en juillet 1952 avec la création d’une première Conférence à Treichville (commune d’Abidjan). Avant les évènements liés à la crise politique qui a secoué le pays dans les années 2000, le nombre de Conférences actives avoisinait la vingtaine. Les conflits et la crise post-électorale de 2010 ont donné un coup d’arrêt aux activités des Conférences, et la SSVP a connu une période de léthargie dont elle est sortie il y a peu, avec l’installation d’une nouvelle équipe très investie dans sa mission, sous la houlette de Hélène Yao, Présidente Nationale depuis 1 an et demi.

Les priorités de la nouvelle équipe:

Celle-ci s’est tout d’abord attelée à renouer les liens avec l’Eglise pour se faire connaître auprès du clergé. Des démarches ont été entreprises afin de rencontrer l’archevêque d’Abidjan. La Présidente Nationale et 2 autres vincentiens ont été reçus le 23 février par le Vicaire Général qui a montré un vif intérêt pour la SSVP et sa vocation et les a assuré d que l’Église était prête à les accompagner. L’étape suivante consiste à rencontrer et obtenir la reconnaissance de la part du Directeur des Œuvres Diocésaines d’Abidjan. Hélène YAO Présidente Nationale explique : « c’est une étape importante car cette reconnaissance va nous autoriser à nous adresser aux paroissiens lors des réunions et des messes, et c’est le meilleur moyen de faire connaître les activités de la Société, susciter de l’intérêt et recruter de nouveaux membres ». Ce programme de prise de contact a démarré en 2016 et se poursuit en 2017, avec l’objectif supplémentaire de réactiver les Conférences actuellement en sommeil et d’en créer de nouvelles.

L’urgence était également de doter le Conseil National d’un Conseiller Spirituel, et des contacts ont été pris dans ce sens avec les Fils de la Charité (Paroisse de Saint Antoine du Port à Abobo – commune d’Abidjan) Les jumelages doivent eux aussi être réactivés ou créés. Lievin Andhanga Muamba (Vice-Président Territorial – Africa 3) et Marcel Tonde (Coordinateur de Zone) ont d’ailleurs relevé que le taux de jumelage est également très faible à l’échelle du continent, et que ce point mérite d’être amélioré.

Activités et projets

Malgré sa présence en Côte d’Ivoire depuis plus de 60 ans, la SSVP souffre d’un manque de visibilité et de moyens, liés non seulement à la pauvreté du pays et son niveau de développement, mais également au nombre insuffisant de ses membres. La Côte d’Ivoire comptant 16 diocèses, l’objectif est de travailler dans un premier temps sur celui d’Abidjan et ensuite de se rendre dans les autres régions pour y faire un travail de sensibilisation. Pour cela, le Conseil National manque de moyens. Il est prévu de démarrer une activité rémunératrice (cybercentre) afin d’auto financer les activités et les frais courants. Il dispose d’un équipement informatique de base grâce à un don extérieur et bénéficie d’un accès à Internet, ce qui est un avantage significatif dans un pays où le prix de la connexion est élevé. Mais l’essentiel des coûts de fonctionnement du Conseil est supporté par les membres qui contribuent en payant de leur poche ou par leurs cotisations.

rencontre vincentiens à Abidjan février 2017

Le travail des Conférences varie selon leur localisation :

  • La Conférence Saint Andreas de Yopougon, proche de la Maison d’Arrêt d’Abidjan, concentre une partie de ses activités sur la visite aux détenus. Les membres font partie d’une chorale Saint Vincent-de-Paul qui organise régulièrement des concerts de charité. Tous les ans, un don est effectué en faveur d’une œuvre de bienfaisance (par exemple la pouponnière de Dabou – commune à la périphérie d’Abidjan).
  • La Conférence Sainte Thérèse de Marcory, également située dans la capitale, se consacre à la visite des malades hospitalisés, en particulier ceux qui ont perdu tout soutien familial. La conférence travaillent en collaboration avec les CEB (Comité Ecclésiaste de Base) qui recensent les personnes dans le besoin au niveau local.

Aide hôpital Cote d'ivoire

Les membres de ces 2 Conférences ont en tête de multiples projets, mais se heurtent à un obstacle commun : l’absence de local, due à la rareté des terrains disponibles, qui leur permettrait de développer des activités rémunératrices.

  • La 3ème Conférence se trouve à Katiola (400 km d’Abidjan). En milieu rural, l’action de la SSVP revêt de multiples aspects : les membres Vincentiens sont impliqués dans la vie de la communauté, ils soutiennent les plus pauvres matériellement et spirituellement et peuvent aussi se voir sollicités pour de la médiation familiale ou de voisinage.

Les vincentiens de Côte d’Ivoire doivent faire face à d’autres difficultés, comme le manque de bonne volonté, notamment parmi les jeunes pour s’investir dans une activité non lucrative alors qu’ils doivent lutter pour leur propre survie. Mais la petite équipe du Conseil National ainsi que les membres des Conférences se montrent très motivés : « Nous sommes bien conscients du chemin qu’il reste à parcourir » déclare la Présidente Nationale « et nous sommes prêts à prendre pleinement notre place dans le réseau mondial de charité ».

Partager sur

Nos actions dans le monde

Une action de proximité, menée par des bénévoles qui œuvrent auprès des plus démunis dans leur communauté.

En savoir plus

Près de chez vous

La Société de Saint-Vincent-de-Paul compte 153 implantations à travers le monde. Localisez l’antenne la plus proche de chez vous et découvrez les actions que la SSVP mène dans votre région :

En savoir plus