COVID19. Brésil. Des jeunes qui partagent la charité et l’espoir

Date de publication: 11 mai 2020

Le Comité international de la jeunesse du Conseil général international communiquera, en plusieurs éditions, les initiatives de la jeunesse vincentienne à travers le monde pour répondre à la question : Comment la jeunesse de la SSVP lutte-t-elle contre les effets du Covid-19?

Ce premier numéro présente l’initiative de la Commission de la jeunesse du Conseil central de São Lucas, de la région du Conseil métropolitain de Belo Horizonte, appartenant au Conseil national du Brésil, représentée par le confrère Müller Coelho de Macedo, actuel coordinateur de cette Commission de la jeunesse.

  • Initiative: Action vincentienne pour les sans-abri 
  • Groupe cible : Les sans-abri
  • Responsable: Commission de la jeunesse du Conseil central de São Lucas/Brésil

Voici l’origine de cette initiative et la manière dont les jeunes ont réagi à l’arrivée de la pandémie provoquée par le Covid :

La Commission de la jeunesse du Conseil central de São Lucas, sensibilisée à la situation des personnes sans-abri à Belo Horizonte (Brésil), et dans le but de remplir ses fonctions de renforcement et de relance du charisme vincentien, a adhéré à l’idée de la Conférence de la jeunesse de Saint Jean-Paul II, et a donc lancé cette initiative  dénommée ‘Vincentinar’. 

Selon le coordonnateur de la Commission de la jeunesse, le confrère Müller Coelho, comme ils ne pouvaient pas garantir immédiatement la promotion de ‘nos maîtres et seigneurs’ sans abri, il a fallu proposer un minimum de soins pour tenter d’atténuer l’impact causé par l’abandon social.

L’initiative ‘Vicentinar’ représente un verbe d’action ajouté au charisme vincentien. Il fallait faire quelque chose, donc ils ont agi. Au début, ils ont donné 70 repas chauds aux personnes sans abri. Avant même la pandémie, ils en donnaient 200 par mois.

Notre confrère, Müller Coelho, nous dit qu’il voit dans cette action une possibilité d’inviter plus de jeunes à rejoindre les Conférences car beaucoup de gens sont émus par l’attitude des Vincentiens et veulent voir de plus près comment nous travaillons. 

Outre l’intégration des jeunes dans l’activité du Conseil central, Müller compte sur l’aide des vincentiens de la région et aussi avec d’autres branches de la Famille Vincentienne pour la préparation de repas. En effet, les repas sont préparés chez les membres et bénévoles, et les dons sont obtenus grâce aux nombreuses collectes faites dans le quartier et dans les églises.

Avec l’arrivée de la pandémie, les jeunes ont été confrontés à un défi encore plus grand : maintenir l’activité, tout en respectant les normes sanitaires d’hygiène et d’isolement social, ainsi que les directives des dirigeants vincentiens. 

Pour beaucoup, cette situation pourrait être une raison d’arrêter l’action; pour ces jeunes, c’est une raison pour faire de notre Charisme une réalité. Ils ont décidé de continuer parce qu’ils savaient que beaucoup plus de personnes avaient besoin de ces repas et que la solidarité est la clé de la lutte contre la pandémie.

En raison de l’arrivée du Covid-19, l’action a été menée une fois par semaine, au lieu d’une fois par mois; c’est-à-dire, le service a été augmenté (de 200 à 550 repas par mois). Il y a 50 vincentiens et bénévoles impliqués, la plupart d’entre eux étant des jeunes.

En tenant compte des directives des agences de santé publique et des conseils des dirigeants vincentiens, ces jeunes sortent dans les rues de la ville avec des masques de protection, des gants et des produits d’hygiène pour livrer des repas chauds et ainsi minimiser les effets de la pandémie sur les plus vulnérables.

À l’heure actuelle, la Commission de la jeunesse est composée de 5 jeunes, chacun ayant une responsabilité. Ce comité est chargé d’intégrer les travaux des conférences de la jeunesse dans son Conseil.

« La charité est le Samaritain qui verse l’huile sur les blessures de la personne qui a été attaquée sur la route. ». Le jeune vincentien trouve Dieu dans la personne du pauvre par des actions concrètes et guidé par Saint Vincent de Paul, qui nous demande ‘d’aimer Dieu aux dépens de nos bras et à la sueur de nos visages ». En vertu de ces convictions, la Commission de la jeunesse du Conseil central de São Lucas a partagé la Charité et l’Espoir, et a répondu de manière efficace et concrète aux effets causés par la pandémie.

Partager sur

Nos actions dans le monde

Une action de proximité, menée par des bénévoles qui œuvrent auprès des plus démunis dans leur communauté.

En savoir plus

Près de chez vous

La Société de Saint-Vincent-de-Paul compte 153 implantations à travers le monde. Localisez l’antenne la plus proche de chez vous et découvrez les actions que la SSVP mène dans votre région :

En savoir plus