• Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    30 millions de pauvres aidés dans le monde

  • Confédération Internationale

    de la Société de Saint-Vincent-de-Paul

    "Je voudrais enserrer le monde dans un réseau de charité" (Frédéric Ozanam)

Retour à la liste des actualités

Italie: une maison en commun pour accueillir les sans abris

02 novembre 2016 Initiatives Aide et développement

Italie: une maison en commun pour accueillir les sans abris

 « Une maison en commun » est un projet d’accueil d’urgence qui s’est développé à l’automne 2011 dans le cadre d’une table ronde d’action de lutte contre la pauvreté des communes de la Basse Romagne, à laquelle plusieurs associations caritatives ont participé, dont la Société de Saint-Vincent-de-Paul. 

Une maison en commun : un projet d’accueil et d’insertion

Au début du projet, l’Union des communes a mis à disposition cinq appartements tout équipés à destination des sans-abris, et la gestion quotidienne des premières personnes accueillies a été confiée au réseau d’associations locales. 

Récemment, nous avons rencontré Cassiano Tabanelli au Siège International (CGI), bénévole italien vincentien. Il nous a témoigné de son engagement au sein de la Société de Saint-Vincent-de-Paul et détaillé l’implication des bénévoles dans le projet : « […] j’ai connu la Société à 16 ans quand j’étais étudiant au lycée. A cette époque, je participais aux conférences des adultes de ma paroisse. Quelques années plus tard, en tant que jeune universitaire, j’ai eu l’occasion de fonder une conférence de jeunes et je suis ensuite devenu président du Conseil Central d’Imola qui regroupe la ville de Lugo et Imola. Dans le cadre du projet Une maison en commun, nous avons remis à neuf les pièces, repeint à nouveau les surfaces et meublé les salles […]».  

Un travail en commun : un projet en partenariat avec plusieurs associations

Dans le cadre de ce projet, plusieurs actions se sont mises en place sous l’impulsion des différentes associations présentes qui ont mutualisé et réparti leurs volontaires : les bénévoles de la Fondation Scalaberni, de la SSVP, de la Famille d’Accueil et du Centre de Solidarité ont organisé des collectes alimentaires (vêtements, nourriture, vélos , poussettes…), tandis que les volontaires d’autres associations ont travaillé sur l’accompagnement de ces personnes et leur insertion sociale au sein de la communauté. 

Cette initiative de partenariat a permis d’établir le contact entre les différentes associations existantes afin d’éviter la duplication des interventions. 

Selon Cassionao, ce projet de maison en commun a été positif « ce qui est intéressant c’est la responsabilisation des jeunes bénévoles et la coopération entre les différentes entités (associations, ville, volontaires). Le deuxième point est que grâce à ce projet, les personnes bénéficiaires de ces logements gagnent en autonomie, ce qui favorise leur intégration. C’est un projet porteur de lien social qui a enrichi la communauté ». 

Dans plusieurs pays du monde, l’hébergement de personnes en situation de précarité est mis en place. Ce projet d’hébergement est un exemple d’actions de la SSVP en faveur des personnes en situation de précarité. Mais la vocation de la SSVP et de ses bénévoles va plus loin : au-delà de l’aide matérielle immédiate, l’objectif est de construire un véritable accompagnement dans la durée vers la réinsertion sociale des personnes aidées.

 Pour plus d’infos sur le projet : http://www.sanvincenzoitalia.it/